Prolongement du Tramway 7 à la gare de Juvisy

Deux réunions publiques se sont tenues avec Ile-de-France Mobilités sous la présidence des Maires :
 Le 18 novembre à Juvisy-sur-Orge (19h 30 Gymnase Ladoumègue, 21 rue Jules Ferry)
 Le 16 décembre à Athis-Mons (20 h espace L’Helguen)

ELAN-SE était présent lors des deux réunions publiques
Rappelons qu’ELAN-SE soutient ce projet fondamental pour notre territoire : il permettra d’accéder autrement qu’en voiture, au pôle d’emploi d’Orly/Rungis pour une grande partie des habitants :

  • De Savigny-sur-Orge et des 5 autres communes essonniennes de Grand-Orly-Seine-Bièvre, (Athis-Mons, Paray-Vieille-Poste, Morangis, Juvisy-sur-Orge et Viry-Châtillon)
  • Mais aussi du vaste bassin desservi par les RER C et D qui pourront y effectuer une correspondance à Juvisy

Il sera également en correspondance à la station M.I.N. Porte de Thiais avec le métro 14 du Grand Paris Express qui va être prolongé à Orly en 2024

La réunion s’est déroulée dans un climat assez crispé du fait de la complexité du franchissement du coteau entre l’ex-RN 7 et la gare de Juvisy. Elle a semblé signer enfin la fin des tergiversations des municipalités successives qui auront multiplié les embûches pour retarder le chantier. Ile-de-France Mobilités a patiemment fourni tous les éléments justificatifs montrant que :

  • Le tracé initial retenu déclaré d’utilité publique passant par le centre-ville et confirmé par les nouvelles études de 2016 (jamais restituées au public !) est le meilleur car le plus rapide et le seul faisable sans multiplier les expropriations ; les acquisitions foncières se sont d’ailleurs quasiment toutes réalisées à l’amiable
  • Les mesures sont prises pour la préservation des immeubles proches du chantier, et notamment l’Observatoire Camille Flammarion ; celui-ci fait l’objet d’un projet mené par ailleurs avec les affaires culturelles (DRAC) et Bâtiments de France
  • Le nombre de places de stationnement le long du projet est certes un peu réduit, mais en cohérence avec l’alternative offerte par le tramway ; la municipalité conduit en parallèle l’étude de la construction d’un parking sur la place du Maréchal Leclerc
  • Le nombre d’arbres qui vont devoir être abattus dans le parc de la Mairie a été réduit par le choix de passer en tunnel sous la majeure partie (78) ; des compensations environnementales ont été prises à Draveil (Port-aux-Cerises) et à Vigneux (réhabilitation du lac de Montalbot)

La Maire s’est déclarée favorable au projet et soucieuse que le chantier démarre et de ne pas risquer l’annulation de la Déclaration d’Utilité Publique.
IDFM s’est efforcé de rassurer certains riverains inquiets et de convaincre ceux qui proposaient des solutions alternatives de toutes sortes.
Aucune intervention d’ELAN-SE ni de CIRCULE : c’ était inutile et la Maire, très crispée, nous aurait rangés dans le clan des prophètes et des idéologues.

2 décembre à Athis-Mons

La réunion d’Athis-Mons a soulevé beaucoup moins de questions. L’urbanisation riveraine s’est beaucoup développée en prévision de l’arrivée du tramway, vendue par les promoteurs comme imminente. On peut regretter le manque de réservations foncières pour reculer le stationnement de l’ex-RN 7, ce qui relègue les cyclistes sur des voies parallèles à l’ex- RN 7
Espérons maintenant une date de mise en service proche et un chantier qui se déroule au mieux.