Retour sur le débat organisé par la Métropole du Grand Paris à Morangis le mardi 23 novembre 2021 au gymnase Claude Bigot de Morangis, à 19h

La Métropole du Grand Paris (MGP) a contacté Elan-SE pour l’informer de ce débat au sujet de l’avenir de cette métropole.

Présents pour Elan-SE :
Dominique Dauvergne, Sylvie Dauvergne, Jean-Raymond Dupart, Françoise Giraud, Emmanuelle Pierre, Maryvonne Noël

Élus présents : Patrick Ollier (Président de la Métropole du Grand Paris) Philippe Laurent (vice-président chargé des finances) Brigitte Vermillet (Maire de Morangis et conseillère départementale de l’Essonne) Alexis Teillet (conseiller départemental de l’Essonne)

Patrick Ollier ouvre la réunion en retraçant l’historique de la MGP créé en 2016 regroupant 7 millions d’habitants et 130 villes. Il indique les compétences de la MGP. Celles-ci concernent :

 L’aménagement de l’espace métropolitain
 Le développement et l’aménagement économique, social, culturel.
 La politique locale de l’habitat.
 La protection de l’environnement et de la politique du cadre de vie notamment les nuisances sonores.
 La gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (GEMAPI)

Patrick Ollier a indiqué que la Métropole s’est engagée dans certains projets comme la réouverture de la Bièvre, la cité de la gastronomie à Rungis, les projets de l’Établissement des Grands Lacs visant à maîtriser les inondations en Île de France.
La MGP a réalisé un film regroupant des interviews de jeunes habitants de 13 à 30 ans de la métropole autour de la question : comment envisagez-vous la Métropole du Grand Paris en 2050 ?

A la suite de la projection, il ressort que les préoccupations des jeunes portent principalement sur les transports en commun, la biodiversité en ville, l’éducation et l’attractivité des villes de la métropole.
Un débat s’est ensuite engagé avec les personnes présentes dans la salle.

Parmi les questions évoquées ont été abordées :

 La nécessité d’aménager une gare à Morangis sur la ligne 14 du métro, pour l’instant il n’y a qu’un site de remisage prévu. Cette demande concerne Morangis mais aussi les communes voisines
 L’accessibilité aux transports des personnes à mobilité réduite aux transports en commun notamment aux bus
 Les entreprises installées à Morangis déplorent le fait que leurs personnels rencontrent des difficultés pour se loger à proximité de leurs lieux de travail

-Maryvonne Noël déplore que les associations locales actives dans le secteur des mobilités douces n’aient pas été consultées à propos d’un projet de la MGP intitulé Plan Vélo Métropolitain qui pour l’instant s’arrête à Orly. Elle déplore également le retard important dans la prolongation du T7 jusqu’à la gare de Juvisy/Orge dû notamment aux freins exercés par la municipalité de Juvisy-sur-Orge. On a l’impression que les actions de la Métropole avancent rapidement dans la petite couronne mais beaucoup plus lentement au-delà